Rénovation Dock B, Aéroport de Zurich

Maître d’ouvrage Flughafen Zürich AG, Zürich-Flughafen
Architectes Burckhardt+Partner Architekten Generalplaner, Zürich
Planification 2008-2010
Réalisation 2010-2011
Côuts de l’ouvrage 180 Mio. Fr.
Prestations Fouilles et ingénierie structurale:
planification
appels d’offre
réalisation
Entreprise totale HRS Real Estate AG
Publication - Ready for Schengen – New Construction and Renovation of Dock B at Zurich Airport - Erhalten zahlt sich aus - Conceptual Planning by the Structural Engineer
Thèmes Construction en acierBéton de parementInfrastructureConservation/mise en étatConstruction en béton

Après une période de planification et de construction de 4 ans seulement, le dock B de l’aéroport de Zurich a pu être mis en service comme l’un des projets essentiels pour la mise en œuvre de l’accord de Schengen. Ayant une longueur de 250 m, une largeur de 48 m, le bâtiment est un exemple pour l’attitude durable et le respect envers l’environnement de l’équipe de planification qui a pu transformer et exploiter au mieux les ressources de l’ouvrage existant. Une vérification détaillée de la construction métallique (année de construction 1971) a en effet encouragé la décision de réaliser l’ouvrage en construisant « dans et avec l’existant ».

La structure existante a été renforcée et élargie généreusement à l’aide de nouveaux éléments structurels simples. La structure existante a été élargie avec l’ajout de cadres métalliques supportant des portées supplémentaires. Les nouveaux planchers ont été réalisés à l’aide de dalles à section mixte acier-béton soutenues par une grille de poutres métalliques. Pour permettre les ouvertures des planchers dans les zones de passage des escalateurs et des atriums, des appuis supplémentaires ont été produits par l’introduction de poteaux et tirants métalliques supplémentaires. La stabilité horizontale est assurée par des contreventements et la rigidité des cadres métalliques. Pour la surélévation et la construction de la toiture de la nouvelle terrasse panoramique, la structure principale a été réalisée avec des cadres métalliques. L’ouvrage a dû être réalisé pendant l’exploitation normale et sans affecter le trafic de l’aéroport. Le chantier, placé du côté des pistes de roulement, a été approvisionné à l’aide d’un pont mobile. Le fonctionnement des conduites de l’infrastructure aéroportuaire présentes dans un canal de distribution sur le site de construction, a dû être assurée pendant toute la durée des travaux.